Friday

Koguryo / Goguryo : halte à l'anschluss culturel chinois

blogules archives 20040817
Blogule rouge à la Chine - Koguryo / Goguryo : halte à l'anschluss culturel chinois

La Corée avait déjà à supporter le révisionnisme nippon (ex Dokdo), la voici désormais confrontée au Projet Nord-Est de son grand voisin chinois. Motif légitime de fierté du pays du matin calme et symbole de l'identité coréenne, la culture Koguryo est désormais présentée comme un épisode de la Chine. Toute référence à la Corée est soigneusement effacée, et plus d'un millier de prétendus historiens oeuvre au quotidien pour établir la "vérité" de Beijing.

Face à ce déferlement, les dirigeants sud-coréens ont mis des mois à réagir - timidement. Quant à la Corée du Nord, elle se mure dans le silence - une spécialité locale. Il faut dire que la Chine s'est imposée commel'une des principales locomotives du Sud et comme l'ultime allié du Nord.

En réalité, Beijing retarde et prépare à la fois l'inéluctable réunification, pour éviter l'émergence d'une Corée renforcée rayonnant sur l'ensemble de la région : le nord-est chinois, où l'ethnie est très présente en dépit des déplacements de population imposés ces dernières décennies, mais aussi et pour les mêmes motifs la région de Vladivostok côté Russe. Dans ces conditions, vu de Beijing, l'épicentre du koguryo historique doit impérativement se situer sur son sol, même si l'Histoire clame le contraire. Il est grand temps de dénoncer ce révisionnisme et au-delà, de fixer des limites au néo-impérialisme chinois sur l'ensemble de l'Asie.

SM

No comments: